mercredi 15 avril 2009

Tricot d'hier et d'aujourd'hui…

Interpellé par le succès que connaissent ces derniers temps les blogs de tricot, je me suis demandé s'il n'y aurait pas lieu de faire place ici à une rubrique consacrée à ce thème, certainement porteur de mots clefs aussi prometteurs que «kamasutra» ou «Vanessa McCord nue dans Vendredi». C'est le caractère littéraire, et même disons-le, franchement élitiste du présent blog, qui me paraissait contrarier une telle évolution. À quoi tiennent les choses! En déplaçant la poussière du bureau, je suis tombé ce matin sur la reproduction d'un parchemin du Moyen-Âge, comportant un texte traduit du vieux français… À l'origine, il s'agissait d'une page d'un codex de tricot, destiné à guider utilement les loisirs d'hiver des dames et damoiselles. On l'ignore souvent, mais les fameux hauberts et autres cottes de mailles qui enflammaient nos imaginations enfantines, étaient le produit d'un patient labeur domestique. Seigneurs et chevaliers s'habillaient alors à la maison, il revenait aux doigts agiles —mais robustes—, de leurs épouses et filles de tricoter la cotte à la dernière mode de la cour qu'ils porteraient à la croisade…
Sans plus de commentaires, je vous présente donc Estafette, un modèle de tricot médiéval dont la femme moderne pourrait fort bien, ce me semble, tirer l'inspiration d'une confortable robe de chambre.





L'auteur de l'illustration préfère rester anonyme. Merci à X !



5 commentaires:

Monsieur Poireau a dit…

En plus, le retour de la cotte tricoté main, ça pourrait peut-être nous relancer la sidérurgie, non ?
:-)

Nancy a dit…

très beau tricot en effet ! de quoi occuper nos menottes pour un bon moment ! lol
mais le style est bien médiéval et peu en accord avec la mode actuelle ! :-)
ton blog est intéressant et je reviendrai ! :-)
@ +
Nancy

Le coucou a dit…

Poireau, exactement, et puis, le progrès aidant, nous pourrions porter des cottes en aluminium, non seulement plus légères, mais qui dispenseraient la ménagère du fastidieux décapage de la rouille en fin de saison…

Nancy, il doit être envisageable de créer des modèles plus échancrés, voire ajourés par-ci par-là. Toutefois, pour vous qui vivez en Afrique, il faudrait songer à peindre la pièce achevée d'une teinte claire pour éviter l'échauffement au soleil…

Mlle ciguë a dit…

Et à quand les cours de tricot via webcam ???

Le coucou a dit…

Mlle ciguë, l'idée est excellente! Nous feriez-vous l'honneur d'une séquence ?