samedi 28 février 2009

Les doigts noirs

Avec la verve qui est sienne, Balmeyer nous rédige maintenant un billet scientifique visant à expliquer "les doigts noirs". J'ai fait un commentaire trop long. Au final, il mérite un billet :

"D'un point de vue scientifique ce billet serait d'une parfaite rigueur s'il n'omettait trois aspects du bout des doigts noirs.

Petit 1 : dans les tours de la Défense, il a été constaté que les mains des cadres des tours bossant dans les derniers étages ont les doigts plus noirs que les autres. L'installation de caméras de surveillance dans les ascenseurs ont permis la constatation suivante : les cadres "du haut" passent plus de temps à se curer le nez.

Petit 2 : il arrive qu'on se réveille avec le bout du doigt noir. Si on a légèrement mal au cul, ce n'est pas la peine de se demander pourquoi le bout du doigt est noir.

Petit 3 : les automobilistes urbains se rapprochent des cadres des tours hautes quand ils ont beaucoup de feux rouges sur leur chemin. Il est amusant de constater que dans ce cas, on ne retrouve JAMAIS le résultat de leurs recherches nasales. Qu'en font-ils ?"

Pour le petit 3, nous avons été aidés, dans nos recherches, par Monsieur Cavanna. 

2 commentaires:

Monsieur Poireau a dit…

Sans avoir lu l'article du célèbre Balmeyer, ça ressemble à une pièce de puzzle sans la photo d'ensemble !
:-))

Anonyme a dit…

Merci d'avoir un blog interessant